Les 7 Ksours de Figuig

Décrits par Léon l’Africain comme formant « trois châteaux au milieu du désert », les sept ksours de Figuig, aux couleurs de la terre, s’élèvent du sol vers le ciel. Ces palais d’argile forment des groupements. Le premier groupement de ksour est constitué du Ksar Laâ Bidate, du Ksar Loudaghir et du Ksar Oulad Slimane. Le second, situé plus à l’est, est composé des ksour Hammam Fougani et Hammam Tahtani. Au sud, le Ksar Zenaga est le dernier mais non des moindres puisqu’il couvre la moitié de la ville. Il y a un siècle à peine, dans ce pays berbère entouré de murailles, chaque ksar constituait un groupement social et politique, parfois ethnique, lié par les mêmes intérêts, us et coutûmes. Les affrontements entre les ksour n’étaient pas rares, surtout quand il s’agissait d’eau.