Figuig

News / Events

Coup de pouce aux projets des femmes artisanes

31/12/2015 Non classé

Une nouvelle initiative en faveur des femmes artisanes et des jeunes à la recherche d’emploi. Le Réseau des femmes artisanes du Maroc, Réfam Dar Maalma, en partenariat avec l’Agence de l’Oriental et la Fondation de France, veut encadrer les jeunes pour la création d’entreprises de commercialisation des produits des femmes artisanes. Selon le Réfam Dar Maalma, les artisanes du Maroc souffrent d’un réel problème de commercialisation de leurs produits.

Elles sont exploitées par des intermédiaires qui profitent de leur travail. Malgré la richesse de leur production, elles gagnent très peu, en considération des efforts qu’elles fournissent et des articles qu’elles réalisent. Les plus défavorisées transmettent le cycle de la pauvreté à leurs enfants, avec toutes les conséquences qui en découlent : pauvreté, chômage, sous-éducation, drogue, violence, immigration clandestine.

Par ailleurs, de nombreux jeunes éprouvent un désintérêt pour cette richesse nationale. Certains parmi eux sont en situation de chômage. D’où l’idée du Réfam Dar Maalma d’élaborer un projet qui représenterait un lien entre ces deux composantes. «Le projet “les jeunes leaders d’entreprises”, sensibilise les jeunes et les encadre afin qu’ils portent de l’intérêt à la production des femmes artisanes en tant qu’outil économique», explique Abdelkrim Aouad, président fondateur du Réfam Dar Maalma.

Afin de garantir la réussite de cette expérience, les jeunes recevront une formation qualifiante commerciale, dans différentes villes du Royaume. Le but étant de les outiller pour créer des unités de commercialisation : boutique, site web, foire, etc.

«En encadrant les enfants des artisanes pour assurer la commercialisation des produits, on augmente le revenu de l’artisane et on offre une opportunité d’emploi aux jeunes», indique un communiqué du Réfam.

Un atelier de lancement a été organisé les 29 et 30 décembre dans le Cercle Bni Tjit (province de Figuig). Le choix de cette région est motivé aussi bien par le souhait des partenaires que des organisateurs. Saïda Mahir, chargée de mission à l’Agence de l’Oriental, précise «qu’il est du devoir des organisations qui travaillent dans le développement territorial d’être proches autant que possible des populations des régions lointaines, d’où un travail de proximité est de rigueur dans les différents secteurs : artisanat, agriculture, tourismes de niche, formations, promotion de l’emploi, etc.»

Rappelons que le cercle de Bni Tjit dans la province de Figuig est situé à 300 km de Meknès et 450 d’Oujda. Cette région comprend de nombreux châteaux (ksour), dont celui de Ksar Azar. Elle est riche en minerais et vit de l’agriculture traditionnelle.

Source: Le Matin